Image d'un cadenas pour les espaces réservés

Newsletter

Pour suivre l'actualité du centre hospitalier, lisez nos newsletters et abonnez-vous.

INSCRIVEZ-VOUS

Paiement des soins

Pour vos règlements : 01 39 21 54 10

Pour vos questions : 01 39 27 47 81

CLIQUEZ ICI

ACCUEIL / VOUS ET L'HÔPITAL / Qualité et vigilanc... / Qualité et gestion ...

Qualité et gestion des risques

La démarche d’amélioration continue de la qualité, engagée depuis plusieurs années au centre hospitalier, est axée sur la prise en charge du patient. Elle porte sur l'ensemble des services de l'établissement qu'ils soient médicaux, techniques, logistiques ou administratifs.

 

La certification de la Haute Autorité de Santé (HAS)

Qu’est ce que la certification ?

L’évaluation qualité des établissements de santé se traduit par la certification, menée par la Haute autorité de santé (HAS). « Cette démarche a pour objectif de concourir à l’amélioration de la prise en charge des patients dans les hôpitaux et cliniques sur l’ensemble du territoire français. La certification des établissements n’est pas un examen ou un concours que passe chaque établissement mais plutôt un travail de fond mobilisant l’ensemble de ses personnels autour d’un objectif commun : mieux travailler ensemble pour assurer une prise en charge de qualité » (source HAS). Ce processus est constitué d’une auto-évaluation pluriprofessionnelle, d’une visite sur site d’experts-visiteurs et d’un rapport écrit qui diagnostique les points forts et les axes d’améliorations de l’établissement visité.

 

Le cas du CHIPS

Le centre hospitalier a obtenu sa troisième certification en novembre 2012 suite à une visite en deux temps (janvier 2010 et février 2012).

 

Les points forts identifiés par les experts visteurs :

  • La démarche éthique
  • La gestion de crise
  • La maîtrise du risque infectieux
  • Les vigilances et veille sanitaire
  • La maîtrise du risque transfusionnel
  • Le système de gestion des plaintes et réclamations
  • La prise en charge et droits des patients en fin de vie
  • La prise en charge des maladies chroniques
  • La prise en charge des urgences et des soins non programmés
  • L’organisation du bloc opératoire

 

Les axes d’amélioration attendus d'ici la prochaines visite :

  • L'évaluation des pratiques professionnelles
  • La gestion des risques
  • Le dossier du patient
  • L'engagement dans le développement durable
  • La sécurité du sytsème d'information
  • La gestion documentaire
  • La prise en charge médicamenteuse
  • Les achats écoresponsables
  • L'information du patient en cas de dommage

 
Le rapport est disponible sur le site www.has-sante.fr

La prochaine itération de la certification se déroulera en janvier 2015 sur les m^mes critères d'évaluation et selon une méthodologie centrée sur le parcours du patient.

 

La mesure de la satisfaction de nos usagers

L’écoute-client est un axe fort de notre politique qualité et de nombreuses actions qualité sont directement issues de l’expression de nos usagers. Ainsi, le Chips analyse l’ensemble des questionnaires de sortie, intitulés « Appréciation de votre séjour », reçus par courrier ou via le site internet. Chaque semestre, une synthèse est adressée aux services de soins et aux directions fonctionnelles afin qu’ils mettent en place les actions nécessaires à l’amélioration de la prise en charge des patients. Voici le questionnaire ainsi que les résultats de l’analyse pour l’année 2012 pour l’ensemble des formulaires reçus.

 

Principaux motifs de satisfaction :
  • L'accueil dans le service
  • La qualité des soins
  • L'attitude du personnel

 

Principaux motifs d'insatisfaction :
  • Le manque de prestations annexes
  • Le confort et l'équipement des chambres
  • La qualité de la restauration


En complément de ce questionnaire, des enquêtes ciblées sont menées dans certains secteurs d’activités spécifiques comme les consultations, l’hospitalisation à domicile (HAD), la pédiatrie, la radiothérapie, les urgences, le service de soins infirmiers à domicile (SSIAD)… et à l’occasion de la mise en place de nouvelles organisations, structures ou prestations.

 

Des indicateurs pour améliorer nos pratiques

Totalement inscrit dans une volonté de transparence, le Chips publie depuis 2006 ses résultats en matière de lutte contre les infections nosocomiales. De nouveaux indicateurs de la qualité et de la sécurité des soins complètent désormais cette communication : les IPAQSS (Indicateurs Pour l'Amélioration de la Qualité et de la Sécurité des Soins). Ce sont des outils de mesure et d’évaluation issus de la recherche et du partage d’expérience des professionnels de la Haute autorité de santé (HAS). A compter de 2010, leur suivi annuel et leur publication sont obligatoires (risque de sanctions financières en cas de non respect de ces obligations).

 

Les IPAQSS évaluent les dossiers médicaux sur les aspects suivants : 

  • la mesure du poids du patient
  • le délai d’envoi du courrier de fin d’hospitalisation au médecin traitant
  • la mesure de la douleur
  • la qualité des prescriptions (nom et signature du prescripteur, date, posologie, durée de traitement, voie d’administration, évaluation du risque anesthésique…)
  • le partage d'information dans le cadre d'une anesthésie
  • la décision médicale en équipe en cas de cancer

 

Des indicateurs sont également développés pour évaluer des prises en charge spécifiques :

  • la prise en charge du post-partum
  • les patients hémodialysés chroniques
  • l'infarctus du myocarde
  • l'accident vasculaire cérébral

 
Des indicateurs pour l'hygiène et la lutte contre les infections nosocomiales

Le centre hospitalier de Poissy-St-Germain-en-Laye répond à la réglementation relative à l'organisation interne en matière de prévention et de lutte contre les infections nosocomiales.

La structure interne gestion des risques, hygiène et qualité (SIGRHYQ) a en charge l'ensemble du centre hospitalier (annexes comprises). Le Comité de lutte contre les infection nosocomiales (CLIN) mis en place depuis 1998, rassemble des professionnels de services multiples permettant une vue globale du risque infectieux et de sa maîtrise.

La gestion du risque infectieux fait partie des vigilances sanitaires (infectiovigilance) et est à ce titre une composante de la coordination des vigilances du centre hospitalier.

Les membres de la SIGRHYQ agissent en qualité d'experts dans le cadre de la politique d'hygiène et de prévention des infections nosocomiales que s'est fixé le centre hospitalier, conformément aux orientations ministérielles.

 

Pour en savoir plus

 23/06/2017

dernière modification : 

© CHI Poissy-St-Germain  l Accessibilité l Mentions légales  l  Webmaster