Newsletter du centre hospitalier

Numéro spécial Qualité et sécurité des soins - Février 2013


Le CHIPS engagé dans la qualité

Le CHIPS a appris en ce début d’année la bonne nouvelle de sa certification. Au-delà de cette importante reconnaissance institutionnelle, un travail de longue haleine est mené dans les pôles et les services de soin pour l’amélioration continue de la qualité de leurs pratiques :

  • un organisme d’audit externe à l’établissement a évalué et certifié en 2012 l’activité d’assistance médicale à la procréation (valable 3 ans),
  • le comité Français d’accréditation (COFRAC) réalise actuellement l’audit du laboratoire d’hygiène environnementale (LHE),
  • les laboratoires de biologie médicale, de cytogénétique et d’assistance médicale à la procréation ont obtenu leur qualification Bio Qualité, marquant leur entrée dans la démarche d’accréditation COFRAC,
  • des systèmes d’assurance qualité se mettent en place pour l’activité de radiothérapie ainsi que pour le circuit du médicament (de l’approvisionnement à l’administration au patient en passant par la prescription, etc.),
  • des enquêtes de satisfaction sont menées auprès des patients,
  • des indicateurs de qualité comme l’ICA-LIN (lutte contre les infections associées aux soins) et l’IPAQSS (qualité et sécurité des soins) font l’objet d’un suivi régulier.

Retrouvez dans cette lettre des éclairages sur ces différents points.

 

Certification et accréditation

Le centre hospitalier certifié

Le 23 décembre, la Haute Autorité de santé (HAS) publiait sur son site Internet sa décision de certifier le centre hospitalier. Cette agence, chargée par le ministère d’améliorer la qualité en santé, évalue régulièrement les organisations et pratiques mises en oeuvre par les établissements de santé. Cette reconnaissance est non seulement une source de motivation et de valorisation du travail de chacun, mais c’est également un gage de confiance pour nos usagers et nos partenaires. Cette décision est l’aboutissement de trois années de travail pour lever, d’une part, les réserves émises en 2010 par les experts visiteurs, et, d’autre part, une partie de leurs recommandations. D’ici la prochaine visite (fin 2014 ou début 2015), pour répondre aux exigences de la HAS, l’établissement s’engage à maintenir la qualité de ses prises en charge et à engager des actions d’amélioration. Parmi les 85 critères évalués lors de la dernière visite de certification, les axes de progrès qui ont été identifiés pour le centre hospitalier portent sur : l’évaluation des pratiques professionnelles, le dossier patient, le circuit du médicament, la gestion des risques, l’information du patient en cas de dommage, le système d’information, la gestion documentaire, l’engagement dans le développement durable et les achats éco-responsables.

 

Accréditation Bio Qualité des laboratoires

Les laboratoires du CHIPS réalisent 24h sur 24 les analyses pour les patients, hospitalisés ou externes : biologie médicale (biochimie, hématologie, microbiologie, hormonologie, biologie moléculaire…), anatomie cytologie pathologie, cytogénétique et biologie de la reproduction. Afin d’obtenir la reconnaissance de ses compétences dans ce domaine, le CHIPS est engagé dans une démarche obligatoire d’accréditation (selon la norme ISO 15 189). Exhaustive, elle est fondée sur une évaluation des pratiques ainsi que sur l'ensemble des prestations, du management aux exigences techniques, en passant par la sécurité du personnel et le respect de l'éthique. L’objectif de cette démarche est de garantir la fiabilité des examens et la qualité de la prestation médicale offerte par le laboratoire, dans l’intérêt du patient. Un premier pas a été fait avec l’obtention de la qualification Bio Qualité en décembre 2012, à l’issue de près de trois années de préparation. Le travail se poursuit afin d’obtenir l’accréditation complète du comité Français d'accréditation, condition sine qua non pour le renouvellement par l’agence régionale de santé d’Ile-de-France de l’autorisation administrative des laboratoires.

 

Indicateurs

Evaluation annuelle de la sécurité des soins face au risque infectieux : des indicateurs au vert !

 Le CHIPS maintient ses bons résultats avec un score agrégé de 92 sur 100, alors même que les critères du ministère de la Santé sont plus exigeants, et qu’un nouvel indicateur est mis en place. Basée sur les données de 2011, cette évaluation peut être comparée par les usagers à celle des autres hôpitaux et cliniques sur le site http://www.scopesante.fr.

Le score du centre hospitalier (92/100) est établi d’après le suivi de six indicateurs :

  1. l’organisation, les moyens et les actions mis en place contre les infections associées aux soins,
  2. la consommation de produits hydro alcooliques pour l’hygiène des mains,
  3. l'organisation, les moyens et les actions de prévention des infections pouvant survenir dans les suites d’une intervention chirurgicale,
  4. le bon usage des antibiotiques,
  5. l’organisation, les moyens et les actions mis en place par l’hôpital pour lutter contre la diffusion des bactéries résistantes aux antibiotiques,
  6. le nombre de patients infectés par la bactérie SARM (contractées ou importées à l'hôpital par les patients).

Pour découvrir les indicateurs détaillés, allez sur... Chips : indicateurs 2007-2011


 

2013, année des indicateurs de la pratique médicale

L’évaluation de la qualité de nos soins s’appuie sur des indicateurs transversaux et de pratique clinique. Il s’agit par exemple du partage d’informations au cours d’une hospitalisation ou en vue d’une anesthésie, des communications avec le médecin traitant, de la mesure de la douleur du patient, de la mesure de son poids, de la décision médicale en équipe en cas de cancer (…) ainsi que de certaines prises en charge telles que l’accident vasculaire cérébral, l’infarctus du myocarde, l’hémodialyse, le post partum. Le centre hospitalier adopte le nouveau calendrier national de recueil et de publication de ces indicateurs : 2013 sera l’année des indicateurs de pratique clinique et 2014 celle des indicateurs de tenue des dossiers patients.
Pour en savoir plus, consultez le site national de diffusion de ces résultats : http://www.platines.sante.gouv.fr.

 

Enquêtes

La parole aux patients

En 2012, 9% des patients hospitalisés ont renseigné le questionnaire de sortie du CHIPS (contre 3% en 2010). Par ailleurs, treize services proposent à leurs patients des questionnaires plus spécifiques : les urgences médico-chirurgicales (voir ci-dessous), pédiatriques ou gynéco-obstétricales, les soins infirmiers gériatriques à domicile (SSIAD), la radiothérapie, l’orthogénie, l’assurance médicale à la procréation, l’unité kangourou, l’hospitalisation à domicile des suites de couches, la néonatalogie, la pédiatrie (consultation et hôpital de jour) et les chambres mortuaires. Notre objectif pour 2013 est de recueillir les questionnaires de sortie de 15% des patients et de développer les enquêtes personnalisées par service. C’est en effet une source précieuse pour l’amélioration de nos pratiques, de nos prestations et de nos organisations. Si 92% des patients sont globalement satisfaits de leur séjour, les principales marges de progrès concernent la restauration, les chambres et les prestations annexes (téléphone, boutique…). Les usagers restent très satisfaits du professionnalisme des équipes et des soins prodigués. Au final, 79% d’entre eux recommanderaient l’établissement.

 

Enquête de satisfaction aux urgences : 83% de patients satisfaits de leur prise en charge

L’amabilité et la compétence des professionnels ainsi que la qualité des soins et des informations recueillent plus de 85% de satisfaction. En revanche, 54% des personnes interrogées déplorent l’absence d’information sur le délai d’attente. Autre aspect signalé : les conditions d’attente inconfortables. Enfin, 26% des patients ne savaient pas à qui ils avaient à faire et en particulier, que c’est systématiquement une infirmière (et non un agent administratif) qui est leur premier contact et les accueille dès leur arrivée en salle d’attente. Son rôle est en effet de déterminer le degré d’urgence de la prise en charge médicale (selon différents critères médicaux bien précis) et de prodiguer si besoin les premiers soins (anti-douleur…). Menée dans le service des urgences médico-chirurgicales, cette enquête sera renouvelée afin de mesurer l’efficacité des mesures mises en place pour améliorer la satisfaction des usagers. Pour découvrir les résultats détaillés de cette enquête, allez sur... Chips : résultats de l'enquête de satisfaction aux urgences.

 

Repères

Organisation

La SIGRHYQ (mis pour « structure interne gestion des risques hygiène qualité » et qui se prononce « Sigric ») est née en ce début d’année de l’intégration de la direction de la qualité et de la gestion des risques, de l’unité d’hygiène et de prévention du risque infectieux et du département de santé publique.
Cette organisation permet de coordonner des missions et des ressources qui concourent toutes à l’amélioration de la prise en charge des patients. La structure est placée sous la responsabilité du docteur Jean-Christophe Séguier tandis que le pilotage institutionnel du programme qualité et gestion des risques est confié à Frédéric Jambon, directeur adjoint des activités transversales, des projets et de la qualité.

 

Évènements

A noter dans vos agendas...

Ces évènements, en lien avec la santé et l'activité du centre hospitalier, sont détaillés sur le site Internet du Chips (http://www.chi-poissy-st-germain.fr/site/Page_daccueil-167.html) :

  • 12/02 à 18h30 : Staff « prime time » organisé par urgences et SMUR sur le thème du contrôle des voies aériennes en urgence, en présence du Pr Gilles Dhonneur (CH H. Mondor), à Poissy, amphithéâtre des laboratoires (face au centre hospitalier).
  • 13/02 et 14/02 à 20h30 : pièce de théâtre "Bas les masques" donnée par la troupe de patients et de soignants de l'atelier théâtre et danse du centre clinique de psychothérapie du CHIPS, à Achères, salle le SAX (entrée gratuite).
  • 19/02 de 14h à 16h : séminaire mensuel du conseil local en santé mentale (CLSM) du secteur VI de psychiatrie (communes d’Aigremont Chambourcy, Fourqueux, Le Pecq, Mareil-Marly, Saint-Germain-en-Laye).
  • 19/03 à 20h30 : pièce de théâtre « un peu de brume dans la tête » par la compagnie de théâtre du Chaos, dans le cadre de la semaine sur la santé mentale, avec le soutien du centre d'accueil et de soins médico-psychologique pour enfants et adolescents et le centre d'accueil et de soins adultes de Conflans , de la fondation de France, de la Mutualité Française et de la municipalité.
  • 21/03 à 20h15 : soirée / débat tout public sur le thème : "Troubles psychiques : rechute, rétablissement, stabilisation", à l'initiative de l'UNAFAM dans le cadre de la semaine sur la santé mentale, en présence de patients et de professionnels de l'unité de jour Galliéni et du centre médico-psychologique (CMP) du CHIPS, à la MAS de Saint-Germain.

Pour ne plus recevoir notre lettre d'information, il suffit de suivre ce lien formulaire d'inscription/désinscription

Vous pourrez vous réinscrire à tout moment.