La newsletter du centre hospitalier

Numéro 63 – Septembre / Octobre 2018

 

En photos


Sylvain Demange est l’auteur de ces images. Il réalise depuis deux ans un reportage sur l’assistance médicale à la procréation, en suivant cinq couples dans leur projet de devenir parents. Cela s’est concrétisé cet été pour l’un d’eux à la maternité du CHIPS. « J’ai vraiment été superbement accueilli, témoigne le photographe dans son message de remerciement, j’ai reçu beaucoup d’encouragements et les équipes se sont montré très intéressées. » Photos © Sylvain Demange - Dalam images 

 

Repères

Les hôpitaux du GHT progressent dans le nouveau palmarès du Point

254 hôpitaux publics sont classés dans ce 22e palmarès. Les 4 hôpitaux publics du GHT Yvelines Nord figurent dans les tableaux d’honneur (50 ou 30 premiers) de 12 spécialités et progressent par rapport à l’an passé, qu’il s’agisse du CHIPS, du centre hospitalier François-Quesnay (Mantes-la-Jolie), du centre hospitalier intercommunal de Meulan-Les Mureaux (CHIMM) ou du centre hospitalier Théophile Roussel (CHTR), spécialisé en psychiatrie et santé mentale (Montesson). Le Parisien ne s’y est pas trompé et y a consacré une demi-page dans son édition Yvelines du 4 septembre 

 

Santé

Rendez-vous le 22 octobre entre 11 h et 15 h

Octobre rose est une opération de communication mondiale qui a vu le jour au début des années 1990. Elle rassemble des associations, professionnels de santé et organismes sanitaires autour du symbole du ruban rose afin d’informer le grand public sur le cancer du sein. Dans ce cadre, les équipes d’oncologie, de radiothérapie, de gynécologie ainsi que l’institut de formation en soins infirmiers (IFSI) et l’institut de formation des manipulateurs en électroradiologie médicale (IFMEM) du CHIPS organisent sur le site de Saint-Germain-en-Laye une journée de sensibilisation destinée au grand public, aux patients et au personnel hospitalier. Lors de cette journée sera notamment proposé un atelier sur la technique d’auto-palpation pour un dépistage plus précoce, avec une démonstration de test sur un buste. De nombreuses associations seront présentes pour communiquer sur la prévention et les facteurs de risque, ainsi que sur ce qu'elles mettent en place afin d’améliorer la qualité de vie des patients pendant et après un cancer du sein : ateliers, activités sportives, conférences, soutien, réseaux de patients, etc. 

 

Un parcours innovant pour la mastectomie en ambulatoire

Le CHIPS lance en novembre le programme ACCÈS Sénologie développé avec le soutien de l'ARS. Il s’agit d’un parcours de soins organisé entre les professionnels de santé hospitaliers et libéraux pour permettre aux patientes opérées d’un cancer du sein d’être bien entourées lors de leur sortie. Le docteur Hélène SOLUS, chef du service de chirurgie ambulatoire du CHIPS, explique : « Le programme ACCÈS sécurise le retour à domicile des patientes. Une tablette informatique leur est prêtée pendant quelques semaines. Elles y trouvent des outils d’éducation comme des films ou des documents au sujet de leur pathologie et de leur parcours. » La tablette comprend également une liste -non exhaustive- d'associations en lien avec le cancer du sein, les réponses aux questions fréquemment posées ainsi que les coordonnées des infirmiers et kinésithérapeutes de ville formés à ce programme via une plateforme de e-learning. On y trouve également une application permettant le suivi post opératoire des patientes à leur domicile : ces dernières répondent pendant 4 jours à quelques questions au sujet de leur état de santé. Les données sont transmises à l’hôpital par un lien sécurisé, ce qui permet aux équipes hospitalières de contrôler le bon déroulement des suites post opératoires. Une soirée d’information est organisée à Saint-Germain-en-Laye pour les professionnels le 8 novembre Contact et inscription sur le site Internet du CHIPS

 

Actualités

J-19 mois sur le chantier du nouveau bâtiment à Poissy

Après six mois de travaux préalables et leur validation par la commission de sécurité en décembre dernier, le nouveau bâtiment du site hospitalier de Poissy a commencé à s’élever. Les deux grues de 35 et 48 mètres amènent les matériaux, dans un ballet millimétré, pour construire l’ossature de ce bâtiment tant attendu. « Ce sont plus de 50 compagnons qui travaillent chaque jour sur ce grand chantier pour que le gros oeuvre se termine en février 2019 » explique Guillaume FRETE, responsable du chantier de Bouygues Bâtiment Ile-de-France – Ouvrages Publics. Organiser le circuit des camions qui déposent chaque jour des tonnes de matériel, couler le béton sur les armatures, monter les poteaux et les murs : tout et tous doivent être parfaitement coordonnés. Actuellement, c’est le « R+1 » qui se monte, c’est-à-dire le premier étage. Lorsqu’il sera terminé, le chantier portera à la fois sur les étages supérieurs en construction de la superstructure et sur l’aménagement intérieur des premiers niveaux. Dans quelques mois, il sera possible d’organiser des visites pour les équipes du CHIPS afin de commencer à imaginer les futurs locaux et comment y travailler 

 

Le quartier de l’hôpital reconfiguré à Saint-Germain

La ville de Saint-Germain-en-Laye a retenu trois groupements d'opérateurs pour la requalification du quartier de l'hôpital. Le site hospitalier a déjà commencé sa mutation en réorganisant son offre de soins comme prévu par le projet médical adopté en 2013 et décliné depuis lors dans une logique de complémentarité d'offre de soins entre ses sites géographiques. La cession d'une partie des terrains en est la traduction spatiale. A terme, le site saint-germanois sera recentré autour d'un centre de consultations couvrant toutes les spécialités, d'un hôpital de jour médical (éducation thérapeutique, bilans médicaux...), d'un centre d'imagerie (IRM, scanner, etc.) et de son bloc opératoire qui sera entièrement dévolu à la chirurgie ambulatoire, appelée à représenter 70% des interventions partout en France en 2022. Le centre de consultations urgentes et le centre de radiothérapie poursuivent leur activité sur le site. Des travaux seront réalisés, dont certains à très court terme, par exemple pour améliorer le parcours ambulatoire des patients ou encore comme l'installation d'un équipement d'IRM. D'autres investissements concerneront les équipements de sécurité incendie. La reconfiguration de l'hôpital se dessine progressivement à Poissy également grâce au bâtiment qui s'érige à l'avant du site hospitalier, et avec le projet de la ville de SGL pour le futur quartier de l'hôpital. L'annuaire médical du CHIPS vient d'être réédité et est en ligne sur le site Internet : il liste toutes nos consultations et activités, site par site 

 

Évènements

Inauguration de l’unité de surveillance continue pédiatrique

L’unité de surveillance continue pédiatrique a été inaugurée en présence du président du conseil de surveillance et du chef de service de réanimation infantile polyvalente de l’hôpital R. Poincaré, établissement référent du CHIPS. Placée sous la responsabilité du Dr Philippe BLANC, cette unité de quatre lits accueille les jeunes patients venant des urgences, des unités d'hospitalisation ou d'une unité de réanimation pédiatrique et qui nécessitent une surveillance continue (voir le n°60). Les associations intervenant dans l’unité étaient invitées et représentées : Les blouses roses, le Lions Club d'Orgeval, Verneuil, Vernouillet ainsi que CocliClown. Cette dernière association réjouit petits et grands par ses animations et les jouets neufs qu’elle offre régulièrement pour les unités de pédiatrie et de pédopsychiatrie 

 

Une nouvelle victoire pour … Imagine for Margo

Le match de football caritatif qui a opposé le Variété Club de France et l’association sportive du CHIPS s’est soldé par la victoire de la sélection du VCF, et, surtout, un chèque versé à Imagine for Margo pour la recherche contre le cancer des enfants. De gauche à droite : Mohammed KIRRI (président de l’association de football du CHIPS), Sylvain GROSEIL, Jean-Pierre ORTS, Sylvain TISSIER (co-promoteur du match avec Fanny HAGELI, en médaillon), Olivier BLANC, Béatrice PELLÉGRINO, Jacques VENDROUX (président du Variétés Club de France), Loris, Patricia BLANC (présidente d’Imagine for Margo), Karl OLIVE 

 

Enseignement et recherche

L'espace de réflexion éthique (ERE) du CHIPS : nouvelle formule

Cette instance interne, ouverte à toutes et à tous, change de créneau horaire pour convenir au plus grand nombre de personnels. Une enquête a montré qu'il fallait mieux adapter l'horaire de la séance aux contraintes des services. Les prochaines séances sont prévues les jeudis 18 octobre et 13 décembre de 14 h 30 à 16 h 30 sur le site de Poissy à l'amphithéâtre des laboratoires. « Ce sont des séances très interactives où chacun prend la parole pour apporter sa pierre, précise Nadine Davous, qui cède la présidence de l’ERE à une nouvelle équipe composée du Dr Laura ARASSUS, du Dr Élisabeth HOENN et de Muriel MAZARS. Nous poursuivrons les échanges avec comme fil conducteur "le corps , sujet éthique". Le 18 octobre, nous serons avec Sophie BAUDIC , neuropsychologue et chercheuse, autour du corps souffrant, puis le 13 décembre, nous réfléchirons sur "le corps dans tous les sens" : après un topo introductif, nous travaillerons en ateliers sur les 5 sens. » Contact : mmazars@chi-poissy-st-germain.fr

 

C’est la rentrée du DU d’hypno-analgésie

Le premier diplôme universitaire "Hypno-analgésie et utilisation de techniques non médicamenteuses dans le traitement de la douleur", mis en place par l'ERIADE du CHIPS et l'université de Versailles Saint-Quentin, se clôt en novembre avec la présentation orale des mémoires des 23 étudiants. Le satisfecit est unanime entre les intervenants et ces professionnels, qui ont pu mettre en application les acquis au cours de leurs stages. La qualité de la prise en charge de la douleur, du stress et de l’anxiété des patients s’est vue renforcée par l’utilisation de l’hypnose et des pratiques non pharmacologiques que les étudiants ont choisies (médiation corporelle, musicothérapie, résonnance énergétique pas stimulation cutanée, massage). La 2e session de ce DU débute en octobre 2018. Sont d'ores et déjà inscrit 20 médecins, sage femmes, IADE, IDE libéraux, IDE hospitaliers, psychologues et manipulateurs en électroradiologie venant de tout l’hexagone ou encore d’outre-mer. Il reste encore quelques places dans le cadre de la formation continue Contact : 01 39 27 46 74 ou 46 75 - ecoleiade@chi-poissy-st-germain.fr

 

Portrait

Chef d’équipe du service sécurité incendie

Mathieu CAULIER (à gauche sur la photo) est chef d’équipe incendie de niveau SSIAP2 sur le site hospitalier de Poissy. Si sa fonction est réglementée (arrêté du 2 mai 2005), sa mission première est d'assurer la sécurité des personnes et la sécurité incendie des biens. Au quotidien, il surveille les installations du poste central de sécurité incendie (PCSI), gère les incidents, forme le personnel contre l'incendie et supervise les missions de l'équipe de sécurité - deux agents à Poissy qui assurent la sensibilisation du personnel, l’entretien des installations de sécurité, les rondes, etc. Cette profession a pourtant une mauvaise image, alors que c’est loin de n’être qu’un métier alimentaire. Il implique des responsabilités et suppose des compétences et des qualités propres pour les femmes et les hommes qui l’exercent : réactivité et efficacité face à un incendie ; sens du service et de la communication avec le personnel et le public ; sens de l’observation (comportements suspects, les situations inhabituelles) ; maîtrise de soi (désamorcer les conflits et faire face aux situations dangereuses). « Choisir ce métier, c’est aimer être en mouvement ; les jours passent, mais ne se ressemblent pas, d’autant que nous sommes aussi mobilisés la nuit et le week-end. » témoigne Monsieur CAULIER. C’est aussi un tremplin vers des postes à responsabilités tels que responsable du service sécurité incendie, ingénieur sécurité, etc. Photo : de gauche à droite, Mathieu CAULIER, Foudil REGRADJ, Jean-Marc DUVAL 

 

 

Comité de rédaction

Animé par le service communication, il se réunit tous les 2 mois pour contribuer à nourrir et à faire évoluer cette newsletter. Vous pouvez les contacter par email pour proposer un sujet ou un article : Nassima ARRAR, Patricia BOUICHE-PEAN, Eric CLAPIER, Laurène CLENET, Françoise DAMAGEUX, Monique GIRAUD, Valérie LOIZEAU, Bertrand PINEAU, Natacha STILL 

 

Rendez-vous dans un mois pour la nouvelle newsletter (sur le site Internet et dans l’intranet)
Contact : servicecommunication@chi-poissy-st-germain.fr

 

 

 

GÉRER MON ABONNEMENT

 

 

Vous recevez cette lettre d'informations car vous êtes abonné à la liste de diffusion
du Centre hospitalier intercommunal Poissy/Saint-Germain-en-Laye