Image d'un cadenas pour les espaces réservés

Newsletter

Pour suivre l'actualité du centre hospitalier, lisez nos newsletters et abonnez-vous.

INSCRIVEZ-VOUS

Paiement des soins

Pour vos règlements : 01 39 21 54 10

Pour vos questions : 01 39 27 47 81

CLIQUEZ ICI

ACCUEIL / NOTRE OFFRE DE SOINS / Dermatologie / Dermatologie adulte ... / Hyperhidrose

Hyperhidrose (ou hypersudation)

Les hyperhidroses peuvent être généralisées ou localisées. Les hyperhidroses généralisées nécessitent un avis médical à la recherche d’une éventuelle cause.

Les hyperhidroses localisées sont le plus souvent symétriques, pouvant atteindre les paumes, les plantes, les aisselles et la face. Les hyperhidroses palmaires entraînent une moiteur d’intensité variable, parfois extrêmement gênante dans la vie socioprofessionnelle. Les hyperhidroses plantaires sont responsables de macération, de bromhidrose, d’odeurs désagréables liées à la dégradation de la sueur eccrine par des bactéries et peuvent secondairement se compliquer de surinfections bactériennes et mycosiques.

 

En quoi consiste l’ionophorèse ?

L’ionophorèse est un traitement très utile pour l’hyperhidrose palmo-plantaire importante qui n’a pas pu être améliorée par les traitements locaux antisudoraux ou antiperspirants. L’ionophorèse est un traitement efficace mais suspensif des hyperhidroses palmo-plantaires. Son principe est d’utiliser un courant émis par le générateur, l’eau du robinet sert de conducteur entre le bac électrode et la peau du patient.

 

La technique

Le patient dispose les extrémités à traiter dans les bacs sur des grilles en plastique recouvrant les électrodes en acier. De l’eau du robinet est versée sans excès dans les bacs puis le potentiomètre est lentement tourné jusqu’à attendre l’intensité idéale (sensations de picotements). Lors des séances, il faut enlever tous les bijoux et objets métalliques et recouvrir de vaseline les éventuelles plaies et lésions cutanées. Cette technique nécessite une collaboration active du patient.

 

Protocole de traitement

  • Traitement d’attaque : 7 séances en 3 semaines.
  • Traitement d’entretien : séances toutes les 3 semaines à 3 mois dès la reprise de l’hyperhidrose.
  • Chaque séance dure 20 minutes.
  • Excellente tolérance en général.
  • Efficacité importante dans la très grande majorité des cas.

 

Contre-indications

Le port d’un pace-maker est une contre-indication formelle à l’ionophorèse ; cependant, cette technique est également à éviter chez les patients porteurs de matériel métallique et chez les femmes enceintes.

 20/08/2019

dernière modification : 

© CHI Poissy-St-Germain  l Accessibilité l Mentions légales  l  Webmaster