Image d'un cadenas pour les espaces réservés

Newsletter

Pour suivre l'actualité du centre hospitalier, lisez nos newsletters et abonnez-vous.

INSCRIVEZ-VOUS

Paiement des soins

Pour vos règlements : 01 39 21 54 10

Pour vos questions : 01 39 27 47 81

CLIQUEZ ICI

ACCUEIL / VOUS ET L'HÔPITAL / Qualité et vigilanc... / Vigilances sanitaires / Bio-vigilance

Transplantation d'organes et de tissus - Bio-vigilance

Photo style radio : tissus des poumons de face

Le don d'organe

La transplantation d'organes et de tissus est une thérapeutique qui permet de sauver des vies ou des organes nécessaires à la qualité de la vie.
Pour transplanter, il faut d'abord effectuer un prélèvement sur des patients décédés.

Le Centre Hospitalier Poissy-Saint Germain est autorisé par l'Agence de la Biomédecine à pratiquer des prélèvements d’organes ou de tissus sur des patients en état de mort encéphalique.

Photo style radio : coupe de profil d'une tête + cerveau

La mort encéphalique ou mort cérébrale est la destruction totale et irréversible du cerveau consécutive à un accident vasculaire cérébral, un traumatisme crânien ou une anoxie cérébrale, c'est-à-dire un défaut d'oxygénation prolongée du cerveau.
Elle est confirmée par différents examens afin que ne persiste aucun doute. Cet état n’est pas ‘‘visible’’, l’activité cardiaque et la respiration étant maintenues artificiellement.
Pour les proches du défunt, l’annonce de cette mort est donc difficile à comprendre.
C’est dans ce contexte particulier et douloureux que la question du don d’organes et de tissus sera posée.

Photo représentant une étagère murale avec des livres

La loi

La loi de bioéthique du 6 août 2004 en fait une priorité nationale et confirme l’obligation pour tous les établissements de santé de participer à l'activité de prélèvement.
Selon la loi, c’est la volonté du défunt qui prime sur toutes les autres.
Si les proches n’en ont pas connaissance, ils se trouvent alors dans la situation pénible de n’être pas certain de respecter cette volonté, or chacun d'entre nous peut un jour être concerné.
C'est pour cette raison qu'il vaut mieux aborder ce sujet avec nos proches et leur transmettre nos choix, que nous soyons pour ou contre le don.


Notre équipe

Sur le Centre Hospitalier, une équipe composée d’un médecin et d’une infirmière organise et coordonne l’activité de prélèvements d’organes, avec les médecins et les infirmières des services de Réanimation et l'Agence de la Biomédecine.
Cette équipe assure aussi un soutien médical et psychologique à la prise en charge du ‘‘donneur’’ et de ses proches.
Elle peut intervenir auprès d'autres établissements de soins dans le cadre d'un réseau qui regroupe plusieurs hôpitaux de l'Ouest Francilien, à Paris et en périphérie.

L'équipe est chargée de recueillir le témoignage des proches au sujet des choix du défunt : était-il pour ou contre le prélèvement d'organes ou de tissus ?
Elle interroge aussi le Registre National des Refus sur lequel les personnes opposées aux prélèvements peuvent s’inscrire.
Les grandes religions monothéistes (chrétienne, musulmane, juive) sont favorables aux greffes qui permettent de soigner et de sauver des vies, mais il existe des croyances ou des habitudes culturelles qui s'y opposent, et cette opposition est respectée.
Enfin, l'équipe de coordination veille au respect des bonnes pratiques de manière à assurer la sécurité sanitaire des prélèvements.

Vos interlocuteurs

Pour en savoir plus, sur l'Agence de la Biomédecine... http://www.agence-biomedecine.fr


 17/06/2019

dernière modification : 

© CHI Poissy-St-Germain  l Accessibilité l Mentions légales  l  Webmaster